Vous avez déjà entendu parler des blockchains ?

Vous avez déjà entendu parler des blockchains ? Blog
442

Vous avez déjà entendu parler des blockchains ? Peut-être bien… En même temps que les Bitcoins et les Smart Contracts. Tout cela est très vague et très abstrait mais, quelque part, vous remarquez cependant que cela vaut la peine d’essayer d’en savoir plus. Je vous explique volontiers - dans un langage accessible à tous - ce que sont les blockchains.

Concept de décentralisation

Le plus facile est de comparer une blockchain à un grand livre d’une entreprise. Chaque entreprise possède un grand livre où sont conservées des listes de données. Ces livres fonctionnent comme des bases de données contenant par exemple des institutions financières, tous les bilans et les transactions. Le fait que toutes les entreprises possèdent leur propre base de données et grand livre garantit que les données restent centralisées au sein de l’entreprise.

Lorsque différentes parties doivent exécuter des transactions entre elles, cela doit se faire à l’aide d’une partie tierce, comme un notaire ou une banque, qui veille à ce que les données et l’échange de données entre les deux parties se déroule correctement et en toute sécurité.

Le but d’une blockchain, c’est de décentraliser toutes les données dans un seul grand livre. Ce grand livre correspond alors au réseau blockchain.  Mais restons-en au modèle financier : actuellement, nous utilisons un modèle client-serveur. L’utilisateur est le client et la banque et le serveur. Nous devons communiquer avec le serveur pour pouvoir exécuter des transactions depuis leur base de données où toutes nos données sont stockées. Imaginez que nous utilisions un modèle peer-to-peer. Toute personne qui possède un ordinateur et Internet est alors un utilisateur égal de toutes les données ouvertes.

Le concept révolutionnaire qui sous-tend les blockchains est précisément que le modèle peer-to-peer rend ces données ouvertes et décentralisées. Tout le monde peut y accéder et y apporter des changements. Vous pouvez comparer cela à un document Google où différents participants peuvent apporter des modifications et des ajouts sur une spreadsheet. Ce qui rend la technologie blockchain sur plus sûre que le concept décentralisé avec lequel nous travaillons actuellement, c’est que la spreadsheet ne peut être modifiée que par des ajouts. Si vous voulez modifier quelque chose, vous ne pouvez le faire qu’en ajoutant une nouvelle ligne. Vous ajoutez littéralement un bloc à la chaîne. Concrètement, cela veut dire que la blockchain est une solution idéale pour lutter contre la fraude étant donné que les anciens blocs ne peuvent pas être modifiés. Il y a toujours un historique de toutes les données, qui peut être consulté par tout le monde.

Smart Contracts

Souvent, les gens pensent d’abord au Bitcoin, puis à al Blockchain et seulement alors aux Smart Contracts. Cela s’explique notamment par le fait que les médias se concentrent beaucoup sur le Bitcoin et la valeur fluctuante de celui-ci en tant que cryptomonnaie. Les Smart Contracts sont en revanche moins connus mais tout aussi pertinents, surtout pour les entreprises. Et si quelque chose est pertinent pour les entreprises, vous pouvez être certains qu’USG Professionals sait tout sur le sujet. Voici donc quelques explications sur ces smart Contracts.

Un smart Contract n’est en réalité rien d’autre qu’un contrat numérique où les intermédiaires (et donc des coûts supplémentaires) sont éliminés. Imaginez que nous pensons à un notaire en tant qu’intermédiaire. Vous avez alors deux parties qui donnent de l’argent un notaire pour vérifier un contrat et veiller par exemple à ce que les conditions à respecter soient correctes et à ce que les deux parties confirment leur collaboration. Avec les Smart Contracts, les notaires ne sont plus nécessaires. On élabore des contrats numériques contenant différentes conditions qui ont été fixées par les 2 deux parties. Ce n’est que lorsque toutes les conditions ont été remplies qu’il y a un échange entre ces parties. Le fait que les Smart Contracts fonctionnent selon un modèle blockchain garantit que ces contrats numériques sont non modifiables et distribués. Le concept de « non modifiable » s’explique par le fait que vous ne pouvez pas modifier la moindre ligne de ce contrat (un bloc précédent de la chaîne ne peut pas être modifié). Tout ce que vous pouvez faire, c’est d’ajouter une nouvelle ligne au contrat. Cela rend la fraude impossible. Le concept de distribution/décentralisation signifie que toutes les parties peuvent voir tout ce qui se passe. Aucune des parties ne peut percevoir l’argent ‘en douce’ avant l’autre ou essayer de changer quelque chose sans que l’autre partie ne puisse le voir immédiatement.
Pour pouvoir remplacer les actes authentiques par la technologie blockchain, il faudra cependant encore adapter pas mal de choses au niveau juridique.

Il existe actuellement différentes plateformes qui proposent des Smart Contracts fonctionnant selon le modèle blockchain, mais la plus grande et la plus connue est certainement Ethereum. Ethereum est une plateforme qui utilise son propre langage de programmation (Solidity), qui ressemble très fort au JavaScript.

En bref, la technologie blockchain va certainement contribuer à façonner l’avenir. Après la crise de 2008, nous avons tous eu envie d’un nouveau concept capable d’apporter plus de sécurité à ‘monsieur tout-le-monde’. Nous savons tous que nous ne pouvons plus faire confiance à 100 % aux services décentralisés comme les banques, etc. Je suis donc convaincu que le concept de décentralisation, notamment avec les Smart Contracts, est une bonne manière de récupérer le pouvoir sur nos propres données et décisions.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Hajjaji Jihane

Hajjaji Jihane

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents